Résidence principale – Comment répondre au casse tête acheter ou louer ?

Résidence principale-acheter- louer

Faut il acheter ou louer sa résidence principale ?

Tu t’es forcément déjà posé cette question un jour au sujet de ta résidence principale. Et, tu te la poses probablement encore actuellement.

Ce choix n’est pas à prendre à la légère car il est déterminant pour construire ta stratégie gagnante. Et développer des revenus par l’intermédiaire de l’investissement immobilier.

Tout d’abord, je tiens à te rappeler une règle de base qui indique que ta résidence principale n’est pas un actif.

Pourquoi ta résidence principale n’est pas un actif ?

Un actif est un élément qui, une fois acheté, va te rapporter un revenu. Par conséquent, la résidence principale ne te rapportant pas de revenu, elle va être considérée comme un passif.

Pour autant, la question n’est pas aussi simple car il va bien falloir allouer une somme d’argent pour avoir un toit sur la tête.

Je lis beaucoup d’articles sur ce sujet. Quasi tous sont fait de généralités alors qu’au contraire, cela va dépendre de tes caractéristiques propres.

Néanmoins, je vais te proposer un découpage en plusieurs catégories et j’espère que tu te reconnaîtras dans l’une d’entre elles.
Si ce n’est pas le cas, n’hésite pas à m’envoyer un message !

Trois catégories principales

Première catégorie, il y a les personnes qui ne jurent que par le livret A et qui ont des « boutons » dès que l’on évoque le mot « Investissement ». Dans ce cas précis, je te propose de prendre du recul et de t’inscrire à l’une de mes formations pour apprendre à gérer tes finances personnelles.

Si vraiment, tu restes campé sur tes positions, dans ce cas, oui, tu peux acheter ta résidence principale quitte à t’endetter à 33% sur 25 ans et à mettre toute ton épargne. Tu seras au moins passé à l’action.

Pour être honnête, si tu me suis et que tu as encore cette position alors je t’offre 30 minutes de coaching individuel.

Deuxième catégorie, il y a les personnes qui n’ont pas encore commencé à investir mais qui pourraient ,en retirant quelques freins dont la peur, passer à l’action.

Là, il faut regarder la différence de prix entre le montant du loyer ou d’un bien selon des caractéristiques identiques. S’il n’y a pas de différence (ce qui est quasi-impossible aujourd’hui dans les grandes villes), alors l’achat peut être une très bonne solution.

Si tu habites dans une grande ville comme Paris, tu vas vite comprendre que ce n’est pas possible. Dans ce cas, je pense plus intéressant d’opter pour la location ce qui te permettra d’avoir accès à des biens de meilleures qualités.

Troisième catégorie, il y a les personnes qui ont déjà achetées plusieurs biens et qui se disent que leur tour est venu. Selon moi, si tu as réussi à acheter plusieurs biens avec de bonnes opérations (Cash-Flow positif, achat-revente) alors oui tu peux passer à l’achat de ta résidence principale.

Maintenant, tu fais quoi ?

En synthèse, l’achat de la résidence principale est selon moi, un passage obligé. Il s’agit simplement de trouver le bon moment selon tes objectifs.

Dans les formations et coaching que je propose, je pars sur une stratégie gagnante : faire en sorte d’avoir un profil séduisant pour les banques.

En effet, elles préfèrent voir des comptes où en début de mois, il y a un virement automatique de 10 % des revenus qui vont vers un produit d’épargne (ou placement financier) plutôt que des comptes qui passent la moitié du mois à découvert.

Maintenant, si tu optes pour l’achat de ta résidence principale. Tu vas devoir chercher à avoir des mensualités largement en dessous de ton taux d’endettement maximum et sur la durée la plus courte.

En somme, ça va être le moment d’injecter une grosse partie de l’épargne que tu auras généré grâce l’un des concepts les plus importants dans les finances personnelles : paie toi en premier !

En effet, autant il est préférable de mettre un gros apport dans sa résidence principale autant cela n’est pas vraiment conseillé pour un investissement immobilier.

Dans tous les cas, adopte un Esprit-Gagnant et passe à l’action.

N’oublie pas de te former pour réduire les risques.

Pour conclure, une erreur dans l’immobilier peut te coûter des milliers d’euros. Mais tu limites fortement les risques si tu te formes au préalable.

A ton succès

N’hésites à m’envoyer un message pour me donner ton point de vue. Et me dire si tu es passé à l’action.